Bilan Juin 2018

Faites vos jeux rien ne va plus. De l'afroféminisme au Young Adult, la Fille qui n'aimait rien opère une douce transition vers le chaos. Le chaos, c'est bien. Ca doit être un peu post-moderne.  Diviser pour mieux lutter Avec Ne suis-je pas une femme?, j’atteins les limites de mon adhésion à certain courant antiraciste et... Lire la suite →

Enfer pour tous!

La Fille qui n’aimait rien s’intéresse à l’enfer. Ne vous inquiétez pas, elle n’a pas encore trouvé de candidat digne de ce nom à expédier dans les tréfonds. Elle se rend compte d’ailleurs que l’Enfer, c’est plus ce que c’était. Le cas Hal Duncan n’avait jamais été abordé par ici, car la seule et unique... Lire la suite →

Les Tripodes de John Christopher

Rien de tel qu’un bon livre de jeunesse pour rappeler à la Fille qui n’aimait rien le bon vieux temps. Béni soit l’époque où l’hydre décacéphale ne possédait que six têtes. La Trilogie des Tripodes n’est pas de première jeunesse. Le premier tome, Les Montagnes blanches parait pour la première fois en 1967 (1986 pour nos... Lire la suite →

Bilan avril/mai 2018

C'est le retour des bilans et de l'ordre. Happy fucking birthday, Megg, Mogg and Owl, Simon Hanselmann, Misma, 2017, €25 Fauve d’or de la « meilleure série » 2018. Simon Hanselmann est un bédéaste australien. Megg, Mogg and Owl compose une série de quatre tomes. Chacun retrace les aventures d’une dépressive équipe de perdant. La lecture parfaite... Lire la suite →

Une heure et des poussières (2)

La Fille qui n’aimait rien poursuit sa lecture à rebours des textes de la collection Une Heure Lumière avec circonspection.  La Fille qui n’aimait rien a donc découvert Ken Liu. L’expérience ne fut pas si satisfaisante. Le Regard est un polar dans la veine de Blade Runner. Nous suivons une détective, Ruth Law, marqué par... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :