Romance & Fantastique

Parce que dans les séries je commence à tourner en rond. Parce que la romance n'a jamais tué personne, je crois...   Estampillé « Fantastique, Historique, Science-fiction, Romance » par les soins d’un site célèbre de référencement des sorties cinéma et de bande-annonce, Outlander a tout de suite attire mon attention. Le risque de nanar était grand, … Continuer la lecture de Romance & Fantastique

Bienvenus dans la cage aux lapins

Parce que la collection « dyschroniques » me fait de l’œil depuis longtemps. Parce que victime d’une fièvre acheteuse subite, je succombai. Parce que la science-fiction-politique est un peu la meilleure.     Le texte qui nous intéresse est celui de La tour des damnés par Brian Aldiss, auteur prolifique et multi primé dont je n’avais rigoureusement … Continuer la lecture de Bienvenus dans la cage aux lapins

Tchernobyl: meilleur post-apo ou je meurs irradiée

Malgré la difficulté que j’ai eue à finir La fin de l’homme rouge, j’ai poursuivi ma découverte des œuvres de Svetlana Alexievitch. La Supplication se penche sur les victimes de Tchernobyl, ou plutôt les proches des victimes. Alexievitch se lance à la recherche de témoignages. Les témoins racontent les premiers moments de l’après-catastrophe. Les récits … Continuer la lecture de Tchernobyl: meilleur post-apo ou je meurs irradiée

Si la mémoire est vagabonde, il faut bien la rattraper…

Parce que Laurent Kloetzer... Parce que la fantasy qui déboite est si rare...   « Mémoire vagabonde » est le premier roman de Laurent Kloetzer paru en 1997 chez Mnémos. Cependant, ce n’est pas mon premier Kloetzer, que j’ai découvert avec Le Royaume blessé (2006, Lunes d’encre). Cette lecture m’avait laissé un souvenir très vivide. J’avais poursuivi … Continuer la lecture de Si la mémoire est vagabonde, il faut bien la rattraper…

Haut les mains, peau de lapin, la maitresse en maillot de bain.

Parce que c'était les vacances. Parce que la littérature est aussi faite pour rire. Parce que Londres, les sorciers et un terrible crime...   Les rivières de Londres mélangent les genres : fantastique et polar, principalement. Il est difficile de ne pas penser au Neverwhere de Neil Gaiman. Je ne suis pas particulièrement adepte de Gaiman … Continuer la lecture de Haut les mains, peau de lapin, la maitresse en maillot de bain.