Va, je ne te hais point.

Parce qu’on a tous besoin d’un peu de fantaisie.

Max_Beerbohm

Zuleika Dobson paraît au début du 20ème siècle. Écrit par Max Beerbohm, un essayiste adepte de la caricature et de la satire. Deux éléments que nous retrouvons dans son premier et dernier roman.

Celui-ci nous dépeint la vie des étudiants d’Oxford dont le quotidien est bouleversé par l’apparition de Mlle Dobson.

Zuleika a une réputation internationale en tant que prestidigitatrice mais aussi pour son charme irrésistible. Son arrivé bouleverse chacun des étudiants présents. Toutefois, le charme est à sens unique. Le cœur de Zuleika est impassible sauf à celui du Duc de Dorset qui ne l’aime pas. Et puis, les rôles s’échangent avant de se rendre.

Nous suivons les pérégrinations amoureuses de la petite communauté étudiante d’Oxford pétri de conventions sociales.

On y trouve un gout d’Alfred de Musset avec On ne badine pas avec l’amour, la morale en moins. Surtout, Max Beerbohm nous offre un récit anti-romantique. L’amour est risible et porté par la vanité de ces jeunes gens.

Alors que cela ne pourrait être qu’une simple farce, l’auteur augmente le niveau en jouant avec le lecteur. La narration navigue entre les personnages de Zuleika et du Duc puis d’un serviteur de la déesse Clio, muse de l’histoire. Car Max Beerbohm invoque les Dieux et quelques fantômes.

La vie estudiantine Oxfordienne devient trépidante et truculente pour le lecteur. Car hommes et femme flirtent avec le ridicule. Bien sur le monde décrit par Max Beerbohm est un tantinet désuet. L’aventure reste délicieuse et des plus recommandable. De plus, elle s’accompagne des illustrations de George Him.

Zuleika Dobson, Max Beerbohm, Philippe Neel (à la traduction) Monsieur toussaint à l’ouverture, 2010, 352 pages

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s