Toits superbes ! froids monuments ! Linceul d’or sur des ossements ! Ci-gît Venise.

Quelle meilleur guide pour Venise que Corto Maltese?

9782203007932

Après mon escapade à Venise, je me suis plongée dans cette aventure de Corto. Le fait est que je connaissais le personnage de nom, mais ne l’avait jamais lu. Je n’ai sans doute pas été très maligne de commencer par cette aventure aux débuts plutôt obscurs.

Pour rappel, Corto Maltese est le personnage du dessinateur italien Hugo Pratt. Ses aventures sont publiées dans les 70. Corto, lui, évolue au début du 20e siècle. Les Fables de Venise correspondent à sa 25e aventure. Précision, vous avez dit ?

Corto débarque à Venise sur les chapeaux de roues en interrompant une réunion de francs-maçons. Corto arrive comme un cheveu sur la soupe, ce qui semble être une caractéristique du personnage. Nous suivons la présentation des protagonistes et du décor à travers le regard ironique de l’aventurier.

Si les éléments se mettent péniblement en place, beaucoup chose sont éludés, l’histoire prend forme. Corto est à la recherche d’un bijou précieux. On n’en dira pas plus, ce serait gâché le plaisir. Si certains personnages secondaires se déplacent comme des pions, sans personnalité, d’autres éveillent un véritable intérêt, comme Boëke guide de Corto dans la sérénissime.  Le dénouement de l’énigme ne manque pas de piquant. La preuve que Corto Maltese n’est pas un aventurier benêt, mais un admirateur des mystères du monde. Il choisit d’ailleurs de magnifiques endroits pour les découvrir. Venise est excellemment représenté. Bien que je ne sois pas allé jusqu’à investir dans le guide de Venise par Corto. Je n’ai donc pas reconnu les lieux dessinés, toutefois l’ambiance était tout à fait familière. Ce fut d’ailleurs très agréable de s’y replonger dedans.

Les Fables de Venise ne sont sans doute pas la meilleure introduction aux aventures de Corto, toutefois elle suscite suffisamment la curiosité pour vouloir en apprendre plus sur ce personnage mythique.

En dernier lieu, je préciserais que les rééditions par Casterman ne rendent pas justice aux dessins.

Éditeurs.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s