Western et poésie

Bohane, sombre cité, est un petit livre que j’ai déniché lors de ma visite éclair des Utopiales d’octobre dernier. Publié chez Acte Sud, je me demandais bien de quoi allait me parler ce livre. Comment s’était-il égaré dans un festival de science-fiction ?

9782330048075

Bohane promettait de me parler de l’Irlande. J’imaginais donc une ville fictive où les gangs se déchirent. Je n’étais pas loin de la vérité. Bohane est une ville fictive, dont le plan nous est fourni en début de livre. Les gangs sont présents, mais en paix, et ce depuis quelque temps maintenant. Cependant, le Gant est de retour et certains sont démangés par leurs ambitions. Tout s’enchaine. Les vieilles rancœurs sortent de leurs sommeils. Chapitre par chapitre, nous suivons la mise en place des pièces. Nous accompagnons aussi cette partie de Bohane, spectatrice, excitée par un peu d’action et angoissée par les débordements.

La ville ne semble pas connaître les lois. Toutes ses pulsions sont expliquées par la présence du fleuve. Kevin Barry construit une ville mystique. Elle sera toujours là et nous ne faisons qu’assister à l’un des chapitres de son histoire, chroniquée par un mystérieux narrateur. Par bribe, chacun se révèle. Les doutes et les peurs, les fantasmes et les ambitions des personnages n’auront plus de secret à la fin. Malgré une écriture sèche et efficace, l’auteur n’oublie pas d’instiller un peu de poésie. Son écriture entoure les personnages d’une aura. Le plus monstrueux d’entre eux inspire malgré tout de la fascination.

Bohane s’entoure de beaucoup de référence et s’engage tout aussi facilement. Le roman de Barry appartient à plusieurs genres, malgré la carte, malgré l’époque, malgré le lieu, je le situe comme un western poétique. On attend le prochain coup, souvent des hommes, mais pas uniquement. On guette la réaction du clan en face.

Pour son premier roman, Kevin Barry ne parvient pas à me donner la « claque » et je suis déçue, car elle passait si près de mon visage.

Bohane, sombre cité, Kevin Barry, Acte Sud, 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s