Des livres et de l’univers

Je suis passé devant les affiches et ce nom un certain nombre de fois avant de m’y intéresser. Le renoncement m’avait gagné. Et puis j’ai aperçu les photos de Laurent Kronental sur les grands ensembles, ma nouvelle passion. Les deux n’ont rien à voir, mais leurs présences au même endroit m’ont tiré de ma flemme.

IMAG1488

Je commençais par Anselm Kiefer, dont je ne savais rien si ce n’est qu’il est Allemand, une qualité comme une autre. L’artiste « plasticien » est également présent à Beaubourg. La BNF s’intéresse à son œuvre livresque. On entre donc dans une bibliothèque à l’intérieur de la bibliothèque. L’ensemble est atypique puisque qu’aucun livre ne peut-être touchés. Sont-ils faits pour être lus ? La réponse pour certains est évidemment non. Composé de pages de plomb, la possibilité de tourner les pages est a réservée aux surhumains. Pour ceux composé de feuilles de carton et datant des années 70, on se demande aussi. Si je l’ouvre, vais-je trouver un rat mort entre deux pages ?

Les piles de boites métalliques se superposent sur des étagères en fer. Quelques exemplaires nous sont ouverts. Des photos collées au carton, souvent des paysages, parfois Jean Genet. Il a toujours du collage et de la découpe. Des branchettes, du plâtre ou des écorces s’ajoutent. Il y a une dimension très organique, qui pourrait dire que le livre est à la fois vivant et débordant. Le contenu ne demanderait qu’à en sortir.

IMAG1483

Je suis restée à la fois perplexe et attirée. Les premières œuvres ne sont pas vraiment accessibles, le sujet se soustrait. Il y a une prédominance de la forme, renforcée par le fait que nous ne puissions pas explorer leurs contenus.

L’exposition est chronologique et les livres qui nous sont montrés toujours plus réent. Les sujets évoluent, ils deviennent de plus en plus prégnants. Certains se transforment en herbier géant. Il nous est alors expliqué que pour Anselm Kiefer il existe un lien entre la macro (l’univers) et le micro (les hommes). L’artiste chercherait à illustrer ce lien. Son travail devient en effet moins abstrait, par exemple cette double page noir sur lequel sont collées des fleurs blanches et des coordonnés celles d’étoiles dans le ciel. Subtilité, bonjour !

Quelques sculptures entourent cette bibliothèque, elles sont là aussi dans l’idée d’un livre organique : des fleurs sortant d’une machine à écrire. L’image est belle, bien qu’un peu triviale.

IMAG1492

Deux peintures gigantesques débutent et clôturent l’exposition. Le livre est au centre représenté physiquement aux prises avec les éléments.

Je suis donc ressorti tout à fait fasciné par ces livres transformés en objets d’art, un peu déçus par l’absence de fond, d’autant plus que l’évolution de l’artiste laisse présager une évolution complaisante, un univers beaucoup moins torturé et froid. Les herbiers, même de 2 m de large, ne sont pas révolutionnaires.
Irais-je voir la suite à Beaubourg, tel est la question ?

Souvenir d'un Futur site web (1)bis FINAL

Dans les couloirs de la BNF étaient présentés les lauréats des Bourses du Talent. Je ne connais pas les tenants et les aboutissants de cette bourse. En tout les cas y étaient présentés les photos de Laurent Kronental sur les grands ensembles, que j’ai beaucoup appréciés, même si cela évoque plus la curiosité que cela ne la comble. Je me suis donc dit qu’un jour j’irais à Montigny-le-Bretonneux où Ricardo Bofill a aussi sévi en dessinant les Arcades du lac.
Il y avait aussi Alexis Vettoretti qui proposait une série de portraits noirs et blancs de mineurs en Roumanie. J’ai aussi noté, de manière plus anecdotique, les photos à tendance fantastique d’Albin Millot, qui photographie les frontières de la France pour en « démontrer la porosité ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s