The Assassin

En créant ce blog, je voulais parler de tout ce que je vois et lis afin de ne pas l’oublier ; prendre le temps d’y réfléchir. Si j’ai aimé, qu’est-ce que j’ai aimé ? Si cela ne m’a pas plu, qu’est-ce qui ne m’a pas plu? Partir à la connaissance de mes goûts. Approfondir les sujets qui me tiennent le plus à cœur et laisser de côté ce qui est certes intéressant, mais ne m’émeut pas. Ces derniers temps, je suis parvenu à faire un peu le tri. Pourtant, je tombe encore sur des choses qui me laissent froide. 

054480

Il y a plein de raison de découvrir quelque chose : la curiosité et l’occasion. C’est dans ce cadre que je suis allé voir The Assassin, un film chinois du réalisateur Hou Hsiao-hsien. The Assassin s’inscrit dans le genre film d’arts martiaux amélioré, loin des cascades, le réalisateur met en avant une esthétique contemplative.

L’histoire est celle d’une jeune femme placée auprès d’une nonne et chargée de tuer son cousin auquel elle fut fiancée. Plusieurs choses sont en jeu : la famille, la politique et peut-être un vague sentiment amoureux. Le cousin en question est à la tête d’une riche famille qui ferait de l’ombre à l’empereur chinois. Cette histoire se déroule de façon quasi liminale.

Je suis ressorti de là très perplexe. Bien sûr, c’est beau. Est-ce compréhensible ? Pas de moi, en tout cas.

The Assassin,  Hou Hsiao-hsien, 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s