Comme une machine à steak

Je poursuit ma découverte de Fabcaro. Autre bibliothèque, autre ouvrage, il sera donc question de Mars avec Fabrice Erre chez Fluide Glacial et Like a steak machine chez La Cafetière.  album-cover-large-23837

Le premier nous raconte une mission d’exploration de la planète Mars par le pieds nickelés. Le ton y est potache. On n’y trouvera pas les accents dramatiques présent dans Zai Zai Zai Zai ou dans La Clôture. Le cynisme dont fait preuve Fabcaro est désabusé, gratuit. On rigole devant les réactions du Président de la République face à l’échec de la mission sur Mars, mais cela n’ira pas plus loin.

album-cover-large-8516--single

Like a steak machine commence en proposant encore moins d’ambition. Chaque page évoque une chanson et le souvenir qui lui est lié. Pourtant et très vite, on entre dans l’univers de l’auteur, un mélange de légèreté et de gravité, une façon drôle de traiter de ses peurs.
En retraçant le parcours musicale de Fabcaro, nous visitions sa jeunesse. Forcément, on s’y retrouve. La jeunesse n’est pas bien originale ni aujourd’hui, ni hier.

Mars, Fabcaro et Fabrice Erre, Fluide Glacial, 2014
Like a steak machine, Fabcaro, La Cafetière, 2009

Une réflexion sur “Comme une machine à steak

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s