où habiter?

Je ne connaissais pas Henri Salesse. Je ne connais vraiment rien. Peu importe. Le monsieur s’intéressait à la ville. Pour cause, il a été embauché après la 2de Guerre mondiale comme photographe pour le Ministère de la reconstruction et de l’urbanisme. Sa mission consistait à dresser un état des logements et des conditions de vie en France. 

Tumblr40

Ses photographies se concentrent surtout sur les habitations en ville : les familles entassées dans une ou deux pièces, les infrastructures les entourant, etc. La ville n’est pas la capitale. Beaucoup de photos de la province sont présentées (notamment, la ville de Toulouse).

Au fil des années, son travail évolue vers la constatation des constructions. Il ne s’agit plus de commenter l’insalubrité d’après-guerre, mais de témoigner de la reconstruction.

Les photos sont prises à la chambre, un format 6×6. Leur fonction est de documenter pourtant elle trouve une autre résonance. Les portraits de famille ne se cantonnent pas à une présentation matérielle. Nous y voyons aussi la survie et la dignité.

La fin de l’exposition se conclut par deux vidéos. L’une d’entre elles est un court-métrage de vingt minutes produit par le MRU. Ce film met en scène un couple, la femme est assistante sociale, le mari est architecte. Tous deux participent à la construction d’une cité. Le portrait est idyllique et plein de compassion mal placée. Pourtant, il semble trahir des intentions sincères, celle de loger dignement des milliers de familles. Le regard que nous portons aujourd’hui est anachronique. Dans l’une des scènes, l’architecte explique que cette cité est pensée comme un organisme vivant, qui pourra vivre en autonomie. Il est facile de répondre non. Cela ne nous met pas sur la piste de construction de logement qui donnerait envie d’y vivre. Cela se rapproche de mon ressenti lors de ma visite des Espaces Abraxas, un bel immeuble, mais une implantation repoussante, prise entre un parking et une autoroute, abandonné des politiques publiques. Le film High-rise donnait une vision chaotique de l’enfermement des grands ensembles condamnant ses habitants à la folie.

Tumblr41

Les photos d’Henri Salesse nous rappellent le contexte et surtout l’urgence. Ce dernier aspect a sans doute laissé peu de place à la réflexion sur la société de demain et les modes de vie.

Henri Salesse, Maison de la photographie Robert Doisneau

Une réflexion sur “où habiter?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s