Le jeu du fascisme

En 1936, les gauches se sont réunis sous le nom de Front Populaire. Cette coalition des partis de gauche se place dans le contexte de l'après crise de 1921 et la montée du fascisme.  J'avais repéré l'exposition présentée à l'Hotel de ville et dédié à cette période depuis quelques temps sans avoir le temps de... Lire la suite →

L comme lourdeur

Le nouvel Attila s’est fendu d’un SP à l’adresse de la salle 101. Enthousiasmée, je me suis empressée de détourner cet objet. J’en fus pour mes frais. L titre simple et sobre est un policier. Cela commence très mal avec l’introduction d’un des narrateurs principaux. Cet homme s’adresse à vous comme le dernier des goujats. D’ailleurs,... Lire la suite →

De l’alcool et des hommes

Je reviens avec Alain Mabanckou. J’en avais parlé lors de sa leçon inaugurale en mars dernier cependant. Je ne connaissais pas son œuvre. En pillant une librairie, j’en ai acquis quelques-unes notamment Verre cassé paru en 2005.  Verre cassé est un homme, un Congolais et il erre au Crédit à voyager, un bar dans le... Lire la suite →

Des idées et des hommes

Sur mon lieu de vacation habituel, une librairie, l'Encre bleu, a enfin rouvert ses portes. Je me suis donc empressé d’aller jauger la marchandise. C’est là-bas que j’ai trouvé Défaite des maitres et des possesseurs ainsi qu’un magnifique ouvrage de photographie Avant l’avant garde chez les éditions Textuels. Ils sont dotés d’un rayon jeunesse (où... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :