Il était une fois Rodin.

Je connaissais bien le nom de Rodin et je savais bien qu’il avait quelques choses à voir avec de la sculpture. Mes connaissances s’arrêtaient là. Profitant d’un dimanche ensoleillé, je suis allée me promener dans les jardins du musée Rodin, hôtel Biron dans le très populaire 7ème arrondissement de paris. Il existe également une annexe de ce musée dans une ville populaire de banlieue : Meudon.135-079

Auguste Rodin est né 1840. Il est passé par l’École normale supérieure des arts déco et a échoué au concours des Beaux-arts. On ne parle jamais assez de l’échec scolaire au XIXe siècle. À la suite du décès de sa sœur, Rodin entre au noviciat (école des curetons).

vnb009Après quelques errements, Rodin décide de se consacrer à la sculpture. Il rencontre le succès avec ça L’Âge d’Airin en 1877. Le réalisme du mouvement est tel qu’il est accusé de mouler sur ces modèles. C’est sur ce petit air de scandale qu’il démarre sa carrière de portraitiste mondain.

Le musée Rodin accueille depuis 1919 les œuvres de l’auteur et ses jardins ont bonne réputation. Les œuvres les plus connus du sculpteur y sont exposés. Pour une fois, on ne peut pas se plaindre de manquer de recul ou de l’absence de luminosité. Nous sommes libres d’admirer Le Penseur (1880 pour la version plâtre, 1902 pour la version bronze) entre quatre bosquets au milieu des hordes de touristes. Le penseur n’est pas si unique, puisqu’il existe 20 moulages de cette sculpture répartis dans différents musées.
C’est également l’occasion d’admirer la Porte des Enfers, œuvre la plus impressionnante que l’auteur a mis 30 ans à réaliser.

vnb008Du coup, lorsque l’on entre on déchante un peu. Chaque pièce comporte une œuvre grandeur nature, ou plus grande, cernée d’une ribambelle de vitrines présentant les études préparatoires. Il y a de la matière. On y voit les motifs récurrents utilisés par Rodin, notamment une clé qui s’invite dans plusieurs de ces grandes sculptures.

Le parcours se poursuit avec une exposition temporaire dédiée à la sculpture et la photographie, comment ces deux grands médiums dialoguent-ils ensemble ? Pour ma part, poser deux éléments dans une pièce aseptisée n’engendre pas systématiquement un dialogue, peu importe. J’ai pu voir quelques photos de Dieter Appelt (1935, Allemagne) et vraiment c’était bien.

vnb012

Musée Rodin et Entre sculptures et photographies (exposition jusqu’au 17 juillet)
11,30

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s