Irradiés

Je clôture pour un petit moment mon cycle Dyschroniques avec deux nouvelles d’auteurs de SF connus et traitant du risque nucléaire.  Faute de temps m’a d’abord laissé perplexe. Sa quatrième de couverture — ne jamais lire les quatrièmes de couverte — indique un texte plutôt mystique en déclarant : « John Brunner imagine un monde hanté par … Continuer la lecture de Irradiés

Insurrection en centre commercial

Embarras.  Nocturama nous emmène dans Paris. Ses métros et ses rues. Le spectateur, comme les personnages, est amené à déambuler. L’incertitude ce que l’on voit et de ce que les personnages vont commettre nous pénétré. Le film se veut immersif. Silencieux. Nous regardons les actes et les gestes. Il y a si peu d’indice sur … Continuer la lecture de Insurrection en centre commercial

Des zombies et de la morale

Dernier train pour Busan est un film coréen dont on a entendu parler. Diffusé hors compétition à Cannes, il a retenu l’attention. Je ne le savais pas jusqu’à ce que la Salle 101 lui accorde quelques minutes de son précieux temps où il fut dit qu’il s’agissait d’un blockbuster coréen. On prétendait également qu’il aurait quelques … Continuer la lecture de Des zombies et de la morale

Cure de Punkitude #2

Parce qu’il n’y a pas que Fabcaro dans la vie, la BD, il y a aussi Tanx. J’avais déjà lu Esthétique et filature, bof et Faire dans les morts déjà mieux. Des croutes aux coins des yeux est le résultat d’un travail plus personnel. Il s’agit de strip que l’auteur dessine le matin, tous les … Continuer la lecture de Cure de Punkitude #2

Fabcaro : 5ème

Encore et toujours, je lis Fabcaro. Il est de moins en moins original d'être un lecteur de Fabcaro, mais peu importe. Prétextant un cadeau à une amie, je me suis procuré et le lu la Bredoute. Ce catalogue d'horreur, je le connais par coeur. Son détournement est parfait.  Lisez Fabcaro.  La Bredoute, Fabcaro, 6 pieds … Continuer la lecture de Fabcaro : 5ème