Zone-sous-cocotier

51a-q-nlaglSouvenez-vous, il y a plus d’un an, je découvrais l’existence de Patrick Pécherot avec Une plaie ouverte (Série Noire, 2015). Ça ne se passait pas très bien. Je me lançais ensuite dans La trilogie des brouillards (2014, Folio Policier). Le rassemblement de trois romans policiers qui m’avait comblée. Au même moment, j’acquérais Tiürai, premier roman publié de l’auteur au prétexte que son personnage principal était végétarien, noble qualité que nous partageons. 

Tiürai désigne en tahitien le 14 juillet et c’est à cette date que démarre notre histoire. Deux personnes troublent la cérémonie, quelques jours plus tard une mutinerie éclate dans la prison de Papeete.
Thomas Mecker est journaliste aux dépêches et traite avec un certain manque de sérieux de la rubrique des chats écrasés. Ils décident d’enquêter sur les derniers évènements.

Patrick Pécherot utilise cette enquête comme prétexte pour dépeindre l’envers du décor. L’alcoolisme, la prostitution et le chômage qui plombent la population locale, mais ça, même Bernard De La Villardière aurait pu vous en faire un reportage. Tiürai, c’est aussi l’occasion de mettre à jour quelques résidus de l’empire colonial français. Pécheront établie une comparaison, toute justifier, entre les Tahitiens et les Indiens.

Cette enquête se lit rapidement et on y découvre la verve en construction de l’auteur, ce n’est pas pour autant une lecture « légère ». L’auteur y développe une vision amère à la fois de l’île, mais aussi de la possibilité de révolte.

Tiürai, Patrick Pécherot, Folio SF, 2005
6,50€

Une réflexion sur “Zone-sous-cocotier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s