Bilan Juin 2017

51uprj3aYOL._SX361_BO1,204,203,200_

Le mois de juin a été un bon mois, voire un très bon mois. Comme on ne peut pas faire 46 trucs en même temps, mais seulement 45, je n’ai pas visité d’expositions.  

Par contre, j’ai renoué pleinement avec la bande dessinée en expurgeant quelques reliques (Freaks’Squeele) tout en découvrant de nouvelles choses formidables notamment Carlos Nine. L’article est en cours de rédaction. Je compte poursuivre sur cet élan en juillet qui sera dominé par la lecture des reportages dessinés de Joe Sacco.


Freaks’ Squeele Tome 6 & 7
, Florent Maudoux, Akama/Label 619, 2014
Judette Camion (Excusez-moi d’être une fille & Et avec qui je veux), Jeanne Puchol & Anne Baraou, Casterman, 1998 & 1999
La Fissure, Carlos Sporttono (photographie) & Guillermo Abril (texte), Gallimard, 2017
Pelote dans la fumée, Eté-Automne, T1, Miroslav Sekulic, Acte sud, 2013
Pelote dans la fumée, Hiver-Printemps, T2, Miroslav Sekulic, Acte Sud, 2016
The Gang of 4, Winschluss, Requins Marteaux/ Frac Aquitaine, 2017
Les Voyages d’Ulysse, Sophie Michel, Emmanuel Lepage et René Follet, Daniel Maghen, 2016
Le Canard qui aimait les poules, Carlos Nine, Albin Michel, 2000
Fantagas, Carlos Nine, Les Rêveurs, 2017

Le_Venerable_WCôté cinéma, ça ne commençait pas très bien. La canicule me poussait à trouver refuge dans les merveilleuses salles climatisées en même temps les films de l’été me donnaient envie de mourir. Je passerai rapidement sur WW dont il n’y a rien à sauver. Les sorties des documentaires, Le Vénérables W et Nothingwod, ont été salutaires. Le mois se conclut avec The Last girl — Celle qui a tous les dons qui m’a enchanté.

298842

 

Wonder Woman, Patty Jankins, 2017
Le Roi arthur : la légende de l’épée, Guy Ritchie, 2017
Le Vénérable W, Barbet Shroeder, 2017
Nothingwood, Sonia Kronlund, 2017
Celle qui a tous les dons, Colma McCarthy, 2017

 

51HD2Xol6zL._SX368_BO1,204,203,200_Côté bouquin, les choses ont été plus compliquées. J’ai entamé juin avec un roman jeunesse dont vous pouvez croiser la couverture dans le métro que j’ai lu aussi vite que son souvenir s’est estompé. Par ailleurs, j’essaie de rassembler mes lectures ce qui me fait passer beaucoup de temps avec le même auteur. J’aurais dû en finir avec Jeanne Favret-Saada avant juillet, mais je commence à caler. Enfin, vous verrez puisqu’on en parle bientôt…

Poèmes de supermarchés, Andri Snaer Magnason, Edition d’En bas, 2016
The Story oh the Blue Planet, Andri Snaer Magnason, Pushkin Children’s Books, 2012
LoveStar, Andri Snaer Magnason, Zuma, 2015
La mémoire de Babel, La Passe-miroir T3, Christelle Dabos, Gallimard jeunesse.
Les mots, la mort et les sorts, Jeanne Favret-Saada, Gallimard, 1977
Désorceler, Jeanne Favret-Saada, L’Olivier, 2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s