Bilan Juillet 2017

gazza-3Bon, un petit bilan minimaliste parce que c’est à la mode et que c’est les vacances.

La moisson BD a été moins variée que le mois précédé. Les deux volumes de Joe Sacco consacré au conflit Israëlo-Pastienien m’ont bien occupé. Elles ont été entrecoupées de deux lectures plus légères Police Lunaire et Les meurtres de Babel, dernier opus de Gess (Les Brigades Chimériques). J’en reparlerai bientôt.

Plus on s’enfonce dans l’été plus il est difficile de trouver de bons films. Mon exile en province rend la chose encore plus pénible (Spiderman ou spiderman, that is the question). Le visionnage de K.O. était un pur accident. Le cinéma français est un naufrage. Le bon film du mois était donc Le Caire Confidentiel.

517AbVtjCAL._SX299_BO1,204,203,200_Le mois de juillet a vu la fin, enfin, de mon tour de Favre-Saada. J’ai voulu enchainer avec des choses faciles et donc au potentiel déceptif élevé. Cela m’a permis d’explorer quelques romans dont « on » parle, un exercice à ne pas renouveler trop souvent. Après cela, j’ai pu me lancer dans deux lectures qui me tenait à cœur. La servante écarlate et Orgasmachine sont sortis depuis plusieurs années, mais j’avais besoin de trouver le temps de m’y consacrer pleinement. Si le roman de Margareth Atwood ne m’a pas convaincue, elle m’a éclairé sur mes attentes en littérature et ce qui n’était clairement plus suffisant à mon gout.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s