Glorieux Prix de la Rage

En quête de gloire et de reconnaissance, La Fille qui n’aimait rien propose de lancer un énième prix littéraire : Le Glorieux Prix de la Rage, afin de recevoir des livres gratuits, d’être invitée au restaurant et courtisée par l’élite culturelle de ce pays.

Est éligible au Glorieux Prix de la Rage tout livre publié dans le courant de l’année passée, entre le 1er janvier et le 31 décembre.

La Fille qui n’aimait rien conseillera un contre-exemple pour chacun des lauréats afin de les guider vers la lumière et de ramener dans le droit chemin les âmes égarées. Le Glorieux Prix de la Rage se veut profondément optimiste et croit dans la capacité de l’homme, la femme et du transgenre à s’amender.

N’oubliez pas que la haine de tous peut plus que la bienveillance de chacun. La hargne populaire brise les empires et érige des dictateurs tandis que le mépris snobinard végète.

 

ChasseroyaleLe roman français est médiocre, même dans sa nullité. La Fille qui n’aimait rien a pris sur elle de sélectionner quelques prétendants. Boudicca avait tout de suite touché son cœur en psalmodiant : sujet, verbe, complément, sujet, verbe, complément… Ce reproche demeurait trop anodin.

La Fille qui n’aimait rien avait bien repéré ce jeune auteur prometteur : Emmanuel Chastellière. Son premier ouvrage promettait monts et merveilles, surtout du côté de la représentation des femmes, celle-ci correspondant à peu près à celle d’un adolescent des années cinquante élevé chez les curés. Cependant, force est de constater qu’un petit pas qualitatif a été opéré par l’auteur entre Le Village et Célestopol, disqualifiant ce dernier.

Heureusement, la parution du tome deux du tome deux de la saga celtique du sieur Jean-Philippe Jaworski arriva au secours de la Fille qui n’aimait rien. Imaginez George R.R. Martin sortant un spin-off:  Un an avec Jaime Lannister dans les geôles de Vivesaigues. Jaime croise un rat, Jaime se rappelle avoir baisé sa sœur, Jaime croise un deuxième rat, Jaime se rappelle avoir baisé avec sa sœur, Jaime croise une blatte!

Toxoplasma-David-Clavo-couvertureLa capacité du lectorat français à bouffer tout ce qui est tamponné Jaworski préoccupe, et il semble urgent de rajouter son œuvre à la liste de la revue Prescrire : 91 médicaments, plus dangereux qu’utiles. La Fille qui n’aimait rien encourage Jean-Philippe Jaworski à suivre le modèle de son comparse David Calvo dont le dernier roman, Toxoplasma est un petit bijou. Le principe « plus c’est long mieux c’est » ne s’applique pas en littérature. Il peut même causer des irritations, et pas qu’en littérature.

 

Mesvraisenfants

La catégorie roman étranger posa beaucoup moins de difficulté. La Fille qui n’aimait rien pouvait compter sur le prolifique rapporteur de projet : Gilles Dumay. Son acharnement à publier des auteurs femelles (une femme tous les trois ans et demi en moyenne) portait enfin ses fruits. Le Glorieux Prix de la Rage roman étranger revient donc à l’insupportable Jo Walton et ses Vrais enfants. La Fille qui n’aimait rien y voit une négation des femmes et de tous les féminismes.

71-UjG17uFLQuelques mois plus tard, le roman La Course de Nina Allan paraîtra aux éditions Tristram, dans lequel les personnages vivent des évènements transformateurs et ne restent pas agrippés comme une huître à un modèle de vie bourgeois.

 

 

MountcharPorté par son élan, Gilles Dumay amène un nouveau souffle de rage à la Fille qui n’aimait rien. Le travail de Jean-Daniel Brèque pour La bibliothèque de Mount Char animera bien des soirées. Cette traduction permettra de s’interroger sur le genre de la chaussure. Peut-il se déconstruire ? Peut-il devenir un chaussure? Ou peut-être un Reebok? Bien sûr, vous ne sauriez vous contenter de si peu, après tout la définition même de clairance ne vous a pas convaincus. La Fille qui n’aimait rien souhaite donc partager de nouveaux exemples afin de dissiper tout malentendu.

Au chapitre 7, « Trois nouveaux venus, deux rottweilers et un caniche, étaient arrivés sur les lieux pendant que Steve était dans les pommes. Il vit un golden retriever se pointer en haut de la côte. » Quel homme! Il peut perdre conscience et suivre l’action en cours. La version originale stipule « Steve was out of it » ce qui semble vouloir dire que Steve était ailleurs, dans la lune ou encore à l’ouest ; dans tous les cas conscient.

Au chapitre 8, « L’avocat de Steve a gobé le morceau ». Le texte indique clairement : « Hodgson’s lawyer blabbed » du verbe to blab, déballer, répéter, vendre la mèche. C’est un peu comme si je disais La Fille qui n’aimait rien a dévoré La Bibliothèque de Mount Char plutôt que La Fille qui n’aimait rien a vomi La Bibliothèque de Mount Char. Si ces deux actions peuvent se succéder, elles demeurent, comment dire, opposées.

Au chapitre 11, « Tu as terminé Père ? Tu l’as terminé pour toujours ? ». La Fille qui n’aimait rien fut tout d’abord choquée que l’on puisse entretenir ce type de rapport avec son géniteur. À moins que l’auteur n’ait voulu dire tout autre chose ? Se pourrait-il qu’elle ait tué (ended) son père? Ou supprimé ? Ou liquidé ? Ou assassiné ? Le lectorat francophone ne le saura jamais.

Enfin au chapitre 12, la Fille qui n’aimait rien est restée ébahie devant ce retournement des lois de la physique: « Le sol de jade lui cogna la tête ». La Fille qui n’aimait rien s’interroge: s’agit-il d’une particularité du sol en jade ou tous les sols sont-ils aussi susceptibles ?

CV_OnlyOnesLa Fille qui n’aimait rien ne peut qu’encourager le lecteur à lire The Only Ones par Carola Dibbell et traduit avec brio par Théophile Sersiron. La narratrice est analphabète. Bien sûr, la Fille qui n’aimait rien ne voudrait pas placer la barre trop haut.  Elle encourage également l’équipe éditoriale de Denoël à se pourvoir au plus vite d’un correcteur.

Le supplice s’achève ici. Il reprendra l’année prochaine même heure, même endroit. L’année 2018 s’annonce d’ores et déjà  réjouissante avec l’annonce du tome trois du tome deux de Rois du monde de J-P Jaworski. Dans sa bonté, la Fille qui n’aimait rien immunise les lauréats pour les années à venir. Toute rage doit se renouveler et trouver de nouveaux suppliciés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :