Enfer pour tous!

51eoaz4RxeL._SX310_BO1,204,203,200_La Fille qui n’aimait rien s’intéresse à l’enfer. Ne vous inquiétez pas, elle n’a pas encore trouvé de candidat digne de ce nom à expédier dans les tréfonds. Elle se rend compte d’ailleurs que l’Enfer, c’est plus ce que c’était.

Le cas Hal Duncan n’avait jamais été abordé par ici, car la seule et unique fois où l’Hydre s’attaqua au Livre de toutes les heures (2008-2009, Lune d’encre/Denoël), elle n’en dépassa pas le chapitre 2. Les bêtes les plus immondes doivent faire face à l’adversité. En plus de ce diptyque imbitable, l’auteur écossais a produit un petit livre Évadés de l’enfer ! Ce court texte, 200 pages, est souvent présenté comme un texte divertissant et facile d’accès. Comparé aux deux parpaings, Velum et Encre, c’est sans doute le cas, mais cela reste réducteur et trompeur.

Évadés de l’enfer ! commence par l’envoi au pays de Lucifer de quatre personnages : une pute, un tueur, un suicidé sans abri et d’un garçon battu à mort. On assiste à leur décès dont le contexte nous ait plus ou moins évident.

L’Enfer d’Hal Duncan n’invente rien et pompe tout sur notre société contemporaine et occidentale. La télé-réalité est diffusée continu. Deux de nos héros sont envoyés en hôpital psychiatrique où si les patients se tiennent suffisamment bien ils pouront rejoindre les rangs de leurs bourreaux. La corruption règne et Belle en fera les frais. On dira que la corporation policière en ressort encore stigmatiser alors que… non rien.

Évadés de l’enfer ! se révèle assez peu distrayant tant ce livre est violent. Sa narration est abrupte et lapidaire. Les évènements traversés par les personnages relèvent de la torture. Comme si le l’auteur souhaitait se venger à travers eux. Non pas en leur infligeant ces souffrances, mais en leur permettant de s’en libérer. L’oppression religieuse est sa première cible puisque lorsqu’elle n’autorise pas votre meurtre elle vous encourage à vous haïr jugeant vos désirs inappropriés.

Hal Duncan n’est pas en croisade pour l’unique libéralisation des mœurs. Les quatre personnages offrent un panel où la pauvreté domine. La religion a toujours fini opportunément du côté des riches et des puissants.

goater74-2016De son côté Norman Mélenchon n’offre pas un texte des plus marquants. Certes, cela commence par l’envoi de syndicalistes en enfer, l’Hydre approuve. Cependant, Grève infernale cale très vite. D’abord, il y a la traduction hasardeuse, mais la narration ne paraît pas des plus limpide non plus.

L’idée de ce grand auteur de la SF est de nous faire visiter l’histoire syndicaliste américaine. C’est bien louable, mais trop superficiel. En même temps, il tente une analogie entre la crise de 2008 et une révolte démoniaco-ouvrière. Les idées sont toutes très bonnes, mais si mal orchestrées. Le texte est court, 80 pages, on pourrait lui pardonner, mais il est servi accompagné d’une interview et d’une analyse pseudo-économique de l’auteur.

Le premier nous rappelle que la vieillesse est un naufrage, le second nous rappelle que la vieillesse est un naufrage. La leçon d’économie du professeur Norman Mélenchon nous invite à revenir au New Deal quand le capitalisme s’enrichissait raisonnablement sur le dos de ceux qu’il dominait.

La collection rechute s’ouvre sur une déception. Norman Spinrad a bien été un des auteurs de la magistrale collection Chute Libre, mais le temps a passé et que reste-t-il de la violence politique exposée dans Les Culbuteurs de l’enfer/Route 666 ?

Pendant qu’un digne hérité se cache dans la collection poche de Folio SF. À défaut de bénéficier d’un bel écrin, il n’est pas cher (6€). Je vous laisse donc vous précipiter en librairie.

Évadés de l’enfer! Hal Duncan, Folio SF, 2010
Traduction : Florence Dolisi
6€

Grève Infernal, Norman Spinrad, Collection Rechute/ Edition Goater, 2016
Traduction : Antoine Mottier / Illustration : Pierre Bunk
14 €

Un commentaire sur “Enfer pour tous!

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :