Tous les oiseaux du fiel

65922

C’est la rentrée! Ah bon? Ah oui. Merde.

Tous les oiseaux du ciel nous vient de la rédactrice du site io9 consacré à la science et à la science-fiction : Charlie Jane Anders. Ce n’est pas sa première incursion dans le domaine de la littérature puisqu’est paru en 2005 Choir Boy, une fiction abordant les questions de genre et de transidentité. Tous les oiseaux du ciel quitte la littérature blanche pour adopter un ton plus fantastique traitant de l’opposition entre science et magie.

Ces deux pôles sont incarnés par deux personnages : Patricia, qui communique avec les animaux, et Laurence, un « Doc » en herbe. Le roman se partage en trois parties inégales : leur enfance malheureuse, le passage bancal vers la vie adulte et la fin du monde.

En dépit d’une lecture facile et divertissante, Tous les oiseaux du ciel comporte un nombre appréciable de défauts. Globalement, tout y est survolé, à commencer par les enjeux de l’intrigue tels que la fin du monde. Pourquoi la fin du monde ? Quels sont les principes sous-jacents à la magie et à la science qui les amènent à s’opposer ?

L’autrice nous présente deux camps, deux façons d’appréhender le monde, qui vont progressivement se fondre. Au fil de l’histoire, la magie et la science ne sont plus incarnées par nos héros, mais par deux institutions rigides qui seront plus ou moins responsables de l’embrasement de la planète. Heureusement, l’amour mièvre de nos deux personnages permettra de sauver l’humanité.

Les étapes de vie des personnages tiennent à cœur à Charlie Jane Anders. Chacun peine dans le monde durant l’enfance, mais aussi arrivé à l’âge adulte. Cette dernière étape est décrite dans le plus pur style californien. On est pauvre, mais on se paye des cafés dans des lieux branchés.

Dans un premier temps, Patricia et Laurence deviennent amis par défaut. Ils sont les rebus de leur école. D’ailleurs, Charlie Jane Anders donne un nouveau sens au harcèlement scolaire. J’ai cru que nos héros ne survivraient pas à cette première partie. Quelle ne fut pas ma déception ! Leur relation faite principalement de trahison, de déception et d’absence se transforme en amour véritable et indestructible par l’opération du Saint-Esprit.

Malgré l’intérêt de l’autrice pour la science et la science-fiction, on ne trouvera dans Tous les oiseaux du ciel aucune interrogation éthique quant à l’usage des technologies ou de la magie. La science fonctionne comme la magie, par enchantement. Leur différence réside dans la répartition des domaines d’action : la magie sert pour la nature et la guérison, tandis que la science sert au voyage dans le temps et aux armes de destruction massive. On appréciera également la répartition genre de ces domaines. La science et la magie sont les deux faces d’une même pièce. Le cancer de Steve Jobs est tout à fait d’accord.

Charlie Jane Anders porte un regard purement individualiste sur la société. L’histoire nous est contée à travers les yeux de Laurence et Patricia qui ont chacun un rapport au monde un tantinet dévoyé. Le harcèlement scolaire tourne au lynchage. Patricia n’est pas en froid avec ses parents, elle est victime de maltraitance. Sa grande sœur n’est pas juste une peste jalouse, elle est une psychopathe qui torture des animaux. Tout élément de l’intrigue devient une caricature. L’intrigue n’avance pas logiquement, mais par soubresauts hystériques.

La seule entité logique qui permet de résoudre l’histoire est une intelligence artificielle. Les émotions décrites dans ce livre débordent des personnages. Il faut donc se tourner vers la foi ou la technologie pour trouver un cadre.

Tous les oiseaux du cieln’est pas un conte fantasque. C’est un récit elliptique qui accroche son lecteur en jouant sur des émotions exacerbées. D’un point de vue de la science-fiction ou du fantastique, il n’y a rien à en tirer.

Prix Nebula 2016
Prix Locus 2017

Tous les oiseaux du ciel, Charlie Jane Anders, J’ai Lu/Nouveaux Millénaire, 2018
Laurent Queyssi
21€

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :