Sur le monde

sur-la-photographie-9782267020038_0« À notre époque, la photographie est devenue un divertissement aussi répandu que le sexe et la danse, ce qui veut dire que, comme toutes les formes d’art populaire, la photographie n’est pas pratiquée comme un art par la plupart des gens. C’est principalement un rite social, une défense contre l’angoisse et un instrument de pouvoir. »

Susan Sontag était une intellectuelle américaine, c’est-à-dire une personne payée pour avoir une opinion et qui se révélait parfois très pertinente. Sur la photographie, parue en 1977, est son œuvre la plus connue, mais aussi l’un des textes phares en matière d’analyse de la photographie. Les réflexions de Susan Sontag peuvent toujours s’appliquer aussi bien pour la photographie de presse, que dans les usages communs sur les réseaux sociaux.

Dans un premier texte, Dans la caverne de Platon, l’autrice aborde la photographie sous un angle généraliste ; elle s’interroge l’impact de la photographie. Comment ces images se sont-elles intercalées entre nous et notre rapport au monde ? Elle porte un regard à la fois critique et fasciné sur cette pratique. 

Les textes suivants portent sur des aspects plus précis. Susan Sontag revient sur l’image de l’Amérique retranscrite par les photographes, la noblesse des images de Walker Evans et le pathos, très critiqué, véhiculé par celles de Diane Arbus ou encore d’un Sebastião Salgado. 

Pour Susan Sontag, la photographie est comme dotée d’une idéologie propre. Toutes les photos produisent de la nostalgie. Elles ancrent le moment présent dans un passé, et tout passé en photographie devient intéressant.

 « La photographie pille et préserve, dénonce et consacre ».  

La photographie est colonisatrice. Elle est à la fois un art et un acte commun. Une photo peut même concourir dans les deux catégories. C’est ainsi qu’elle a pu se hisser au rang d’art et même au delà, car à la fois élitiste et populaire.  

« Ce qui s’est écrit de mieux sur la photographie émane de moralistes — marxistes ou se prétendant tels — passionnés de photo, mais gênés par sa façon de tout transformer en objet de beauté. »

La photographie est devenue omniprésente. Son essai se conclut sur ses inquiétudes quant aux évolutions de son usage, notamment en matière de surveillance et d’autosurveillance. 

La photographie a changé notre rapport au réel, car elle ne se contente pas de se superposer à lui, elle devient la réalité. Un évènement semble avoir plus de prégnance s’il est photographié. Il peut s’agir des souvenirs de notre enfance, de notre mariage, mais aussi d’évènements sociaux : les violences policières, les actes terroristes, les violences animales, la traque des réfugiés, etc. 

La photographie n’édicte pas sa réalité du monde, elle appose un filtre plus crédible et palpable que celui-ci.  L’essai de Sontag n’interroge pas le réel montré par les photos, mais questionne notre besoin de photographie pour voir le réel ou en prendre conscience, selon l’expression consacrée.  

L’afflux de photos rend tout accessible. Il devient à la fois possible de s’outrer des conditions d’accueils des réfugiés et de la violence animale dans les abattoirs. Pourtant ces deux causes n’impliquent pas du tout le même engagement de la part du… spectateur ? Encore faudrait-il que le spectateur ait vocation à s’engager et à agir. 

Si l’on se coupe des images, que reste-t-il? Un réel proche et sans spectacle. Moins conscient, nous devenons peut-être plus en capacité d’agir sur des causes qui nous sont accessibles ou même en capacité de se choisir une cause. 

images

 

Sur la Photographie, Susan Sontag, Christian Bourgeois, 2008
Traducteur : Philippe Blanchard
8 €

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :