Une subversive barbe

Le mois dernier, je découvrais Stephen Collins au cours d’Encore une partie de campagne gâchée par le crocodile. Depuis, je me suis procuré son grand œuvre, jusqu’à présent, La gigantesque barbe du mal. La gigantesque barbe du mal se déroule dans un univers dystopique qui n’est pas sans rappeler The Truman Show. Le récit nous conduira... Lire la Suite →

Encore un titre à coucher dehors

Emprunté à la dérobée lors d’une émission de la Salle 101, j’ai découvert les strips de Stephen Collins. Petit livre rectangulaire, pas du tout maniable, mais respectant le format de publication dans The Guardian où l’auteur tient une rubrique hebdomadaire[1]. Enchainement de petites cases sans formats standard, Stephen Collins appuie son humour sur la méchanceté et... Lire la Suite →

Des idées et des hommes

Sur mon lieu de vacation habituel, une librairie, l'Encre bleu, a enfin rouvert ses portes. Je me suis donc empressé d’aller jauger la marchandise. C’est là-bas que j’ai trouvé Défaite des maitres et des possesseurs ainsi qu’un magnifique ouvrage de photographie Avant l’avant garde chez les éditions Textuels. Ils sont dotés d’un rayon jeunesse (où... Lire la Suite →

Du porno, en veux-tu en voila!

Je n’en avais pas entendu du bien, mais il traînait au bureau alors pourquoi pas ? La collection s’appelle Sociorama. Elle a pour ambition de faire rencontrer des bédéistes et des sociologues en l’occurrence Lisa Mandel (déjà croisé le mois dernier avec Tanxxx) et Matthieu Trachman. Le sujet est la pornographie, un thème pas du tout... Lire la Suite →

Comme une machine à steak

Je poursuit ma découverte de Fabcaro. Autre bibliothèque, autre ouvrage, il sera donc question de Mars avec Fabrice Erre chez Fluide Glacial et Like a steak machine chez La Cafetière.   Le premier nous raconte une mission d'exploration de la planète Mars par le pieds nickelés. Le ton y est potache. On n'y trouvera pas les accents... Lire la Suite →

Cure de punkitude

Tanxxx, c’est Benito Abdaloff qui m’en a parlé en premier. Ensuite, il y a eu Fleur Pellerin, ministre de l’inculture, chevalière des arts et des lettres pour 4 femmes bédéastes, le refus de la distinction. Tout cela a achevé de me convaincre qu’il fallait m’y mettre. La pauvreté nous dominant tous, je contentais pour débuter de... Lire la Suite →

« Notre alimentation est constitué d’omega 3. Omega 3, ce qu’il fait à l’intérieur ce voit à l’extérieur »

Depuis que j’ai découvert Zai Zai Zai Zai, j’ai décidé de lire Fabcaro. Le monsieur s’est montré prolifique. Il est même l’auteur d’un roman Figurec, publié dans la collection Blanche de Gallimard, excusez du peu. Ce n’est pourtant pas de cela dont je vais vous parler, mais d’une courte BD paru en 2009 chez 6... Lire la Suite →

Tire et rate

J’ai découvert Jeanne Puchol à la Salle 101 l’an dernier. Pourtant sa carrière remonte à 1983 quand elle a publié Ringard chez Futuropolis. Ces derniers, ses œuvres ont pris une connotation plus politique, me semble-t-il. La Salle 101 l’avait invité pour parler de sa BD Charonne-Bou Kadir publiée dans une maison dédiée aux sciences sociales. Cette petite... Lire la Suite →

Le Couple mort et « ses amis »

Le Couple mort et « ses amis » trainent sur mes étagères depuis plus d’un an et demi. Pour être exact, il a trouvé sa place sur ma poussiéreuse étagère suite à une chronique de Raoul Abdaloff. Je l’ai feuilleté et la première histoire ne m’avait pas du tout emballé. Je n’avais pas alors compris que Le... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :