Bilan de l’été 2018

Après quelques mois à chômer, la Fille qui n’aimait rien est revenue juger les vilains auteurs, pour le plaisir malsain des lecteurs qui se repaissent du malheur des autres. Les lectures de l’été ont débuté avec un tombereau de niaiseries dégoulinantes : Tous les oiseaux du ciel de Charlie Jane Anders. Dire de ce livre qu’il est... Lire la Suite →

Bilan Juin 2018

Faites vos jeux rien ne va plus. De l'afroféminisme au Young Adult, la Fille qui n'aimait rien opère une douce transition vers le chaos. Le chaos, c'est bien. Ca doit être un peu post-moderne.  Diviser pour mieux lutter Avec Ne suis-je pas une femme?, j’atteins les limites de mon adhésion à certain courant antiraciste et... Lire la Suite →

Bilan avril/mai 2018

C'est le retour des bilans et de l'ordre. Happy fucking birthday, Megg, Mogg and Owl, Simon Hanselmann, Misma, 2017, €25 Fauve d’or de la « meilleure série » 2018. Simon Hanselmann est un bédéaste australien. Megg, Mogg and Owl compose une série de quatre tomes. Chacun retrace les aventures d’une dépressive équipe de perdant. La lecture parfaite... Lire la Suite →

Bilan 2017

Cette année, j’ai lu 361 livres. C’est en dessous de mon objectif Goodreads, 365 livres pour 365 jours. Je suis un petit peu déçu, même si je ne l’ai pas fait pour la performance, mais par passion pour l’objet livre. Ça me motive à faire plus et mieux. En 2018, il n’y a que 364... Lire la Suite →

Bilan Novembre 2017

Un mois de vache maigre. Les raisons sont nombreuses, les utopiales, les vacances, des choses et d’autres. On fera mieux le mois prochain ou pas.  Le mois a débuté avec Refuzniks du jeune photographe Martin Barzilai. Ce livre de photographies présente des portraits de jeunes gens divers, des plus engagés au plus modéré en passant... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :