Vu (2)

Bon, je suis encore en période de rodage sur ce nouveau rythme de publication. Je suis bien partie pour démontrer que le moins n’est pas forcément l’ami du mieux.  Sparring, Samuel Jouy, 2017 Au début, j’allais voir Sparring pour Mathieu Kassovitz. J’aurais pu aller le voir à cause de Samuel Jouy, son réalisateur, si j’avais... Lire la Suite →

Vu (1)

Je teste un nouveau format, ça s’appelle « j’ai pas le temps ».  A Ghost story, David Lowery, 2017 À Ghost Story aurait pu être une jolie histoire d’amour et de deuil. Ce n’est qu’une suite d’images prétentieuses. Filmé au format carré et bord arrondi, le spectateur est ainsi assuré d’avoir à faire à un film d’auteur.... Lire la Suite →

Bilan Novembre 2017

Un mois de vache maigre. Les raisons sont nombreuses, les utopiales, les vacances, des choses et d’autres. On fera mieux le mois prochain ou pas.  Le mois a débuté avec Refuzniks du jeune photographe Martin Barzilai. Ce livre de photographies présente des portraits de jeunes gens divers, des plus engagés au plus modéré en passant... Lire la Suite →

Cinéma et politique (3) Raoul Peck ressuscite le père

Suite et fin de ma saga cinéma et politique de la rentrée. On arrive à l’œuvre la plus difficile à commenter. 120 battements par minute et Le Redoutable ne m’ont pas plu, mais ce n’était pas une surprise. Au visionnage de ces films, il parait évident que leurs réalisateurs et mon humble personne ne partageons... Lire la Suite →

La Proie

Les Proies s’annonçait comme l’un des rares films intéressants à la sortie du Festival de Cannes. Quelques jours après son lancement, il a fallu se résoudre à relativiser son enthousiasme. Les Proies est un roman de 1966 écrit par Thomas P. Cullinan. Il fut une première fois adapté au cinéma en 1971 par Don Siegel... Lire la Suite →

Les Derniers jours du Caire Confidentiel

Avec Les Derniers jours d’une ville et Le Caire Confidentiel, je pensais pouvoir réaffirmer la supériorité du documentaire sur la fiction. Erreur. En dépit de toutes ses promesses de poésie et d’exploration urbaine, Les Derniers jours d’une ville se révèle bien en deçà de ce que l’on pouvait espérer. En dépit d’un titre pompeux et... Lire la Suite →

Point Docu (1) : Barbet Schroeder Cinematic universe / Partie 3

En cette période de superproductions épiques, il faut bien se saisir d’une pelle et d’une pioche pour déterrer les quelques films visibles. Les histoires de fesses bourgeoises issues du gang Ozon-Garrel-Klapisch-Doillon-Desplechin ne rentrent pas dans cette catégorie. Il reste donc les documentaires pour s’abriter de la chaleur : Le vénérable W de Barbet Schroeder et Nothingwood... Lire la Suite →

Arthur : Roi prolétaire

L’arrivée en masse de blockbusters plus débilitants les uns que les autres nous annonce également l’été. La débilité ayant quelques attraits, je me suis laissé tenter par Le Roi Arthur : La légende de l’épée de Guy Ricthie. Les bandes-annonces laissaient présager du pire et la filmographie du réalisateur ne m’avait jamais convaincue. Le film démarre... Lire la Suite →

Je ne suis pas votre nègre

Parlons peu, parlons bien, j’avais bien vu que I am not your negro avait été nominé aux oscars, mais j’avais mis de côté son visionnage pour me consacrer sur O.J. Simpson, objet d’une série (American crime story : The people versus O.J. Simpson, FX, 2016) et d’un documentaire de cinq heures (O.J. Simpson : Made in... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :