La Fissure : L’Europe est morte, vive l’Europe.

Ceci n’est pas une BD, mais un petit peu quand même, mais sans dessins. Vous voyez ?  La Fissure est une transposition d’un reportage journalistique mené pendant deux ans (2013-2015). Son origine émane d’une commande du journal espagnol El Pais Semana. Sporttono et Abril ont visité les différents points d’entrées des migrants en Europe en faisant … Continuer la lecture de La Fissure : L’Europe est morte, vive l’Europe.

Walker – Texas Ranger – Evans : une rétrospective

Walker Evans n’était pas un Texas Rangers, il était photographe. Logiquement, vous avez déjà croisé son travail sans le savoir ou pas dans vos manuels. Walker Evans est né au début du 20e siècle, 1903 pour être exact, et est devenu un photographe reconnu, contribuant à poser quelques bases. Pour la première fois, il bénéficie … Continuer la lecture de Walker – Texas Ranger – Evans : une rétrospective

Vagabondes : Qu’as-tu fait des jours enfuis? De ta jeunesse et de toi-même?

En 2015, les éditions de l’Arachnéen publiaient Vagabondes, les écoles de préservation pour jeunes filles. Cette publication porte sur le traitement subi par les femmes mineures placées par la justice. Elle n’est pas sans nous rappeler La Révolte des enfants des Vermiraux publiés l’Œil d’Or en 2011.  L’Œil d’or est une maison d’édition dont nous … Continuer la lecture de Vagabondes : Qu’as-tu fait des jours enfuis? De ta jeunesse et de toi-même?

Maison européenne de la photographie  : Des vertus de la simplicité

Je me suis rendue à la Maison européenne de la photographie, un endroit agréable. La MEP prend le temps et l’espace d’exposée largement plusieurs artistes. La sélection de cette saison m’a cependant peu convaincue.  J’ai découvert l’existence d’Andres Serrano (1950 — ), photographe américain déjà très connu. Il est devenu « controversé » grâce à la photographie … Continuer la lecture de Maison européenne de la photographie  : Des vertus de la simplicité

Mauvais genre : De la déviance en veux-tu? En voila.

L’exposition Mauvais genre m’avait interpellé pour son sujet casse-gueule : les corps déviants. Elle était exposée dans la galerie privée d’Agnès B. Cette dernière ne m’évoquait jusque là que le maquillage et les vêtements. C’est un personnage plutôt consternant sur lequel je ne m’attarderais pas. En tout cas, la dame s’est octroyait un bel espace rue … Continuer la lecture de Mauvais genre : De la déviance en veux-tu? En voila.