Capitaine Rétro

Cela peut paraitre surprenant que je me lance dans la lecture de Capitaine Futur. Régulièrement, je me dis que je devrais resserrer ma ligne éditoriale à fin de limiter mes déceptions. Pourtant, il y a un certain plaisir à passer du snobisme de Karel Capek à la délicatesse de Kazuo Ishiguro et enfin aux grosses... Lire la suite →

Bilan Novembre 2017

Un mois de vache maigre. Les raisons sont nombreuses, les utopiales, les vacances, des choses et d’autres. On fera mieux le mois prochain ou pas.  Le mois a débuté avec Refuzniks du jeune photographe Martin Barzilai. Ce livre de photographies présente des portraits de jeunes gens divers, des plus engagés au plus modéré en passant... Lire la suite →

Biblique Runner 2048

Bon, je n’ai jamais compris Blade Runner. Je m’y suis reprise à trois fois pour voir le film en entier. Systématiquement, je m’endormais. Je saisis la révolution visuelle que représente ce film, mais les trous du scénario me font décrocher. Chaque scène de Blade Runner se produit parce qu’elle le doit, mais jamais parce qu’elle... Lire la suite →

Auprès de moi toujours : Poésie de la défaite

Le Prix nobel de littérature et moi-même sommes assez raccord, si on omet l’épisode Bob Dylan. J’avais bien aimé Svetlana Alexievitch, eux aussi. En visionnant Never let me go (Mark Romanek, 2010), j’avais eu envie de lire Kazuo Ishiguro, contrairement à l’Académie suédoise je n’avais pas été jusqu’au bout de cette impulsion. C’est chose faite. ... Lire la suite →

Films antiracistes

Les films sur le racisme aux États-Unis pullulent. À quel moment le sujet s’est-il banalisé au cinéma ? J’ai l’impression d’en voir de plus en plus, mais après tout, American History X (Tony Kaye) remonte à 1998. L’apparition sur les écrans d’une énième dénonciation de la violence faite aux Africains-Américains ne m’émeut plus, voir m’inspire de... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :