Baiser l’Amérique

On ne choisit pas toujours ses lectures pour de nobles raisons comme l’élévation de l’âme. Fuck America m’a interpellé par sa petite taille, sa prose expéditive et sa critique des États-Unis. En bonne stalinienne, ce genre d’approche me séduit toujours. Je n’avais pas vraiment fait le lien avec Le conte de la dernière pensée du... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :