Des hommes et des villes

J’y allais à reculons. Frédérick Wiseman me paraissait toujours digne d’intérêt, mais j’avais la sensation de ne pas le prendre par le bon bout, de ne pas commencer par le « bon Wiseman ». Le monsieur se faisant vieillissant j’augmentais mes chances de tomber sur quelques choses de pantouflard. Par ailleurs, le sujet ne me semblait pas... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :