Déforestation

Déracinée paraît pour la première fois chez Pygmalion, l’amputeur de livres, en 2017. Ici, l’histoire tient en un volume assorti d’une belle couverture - bref, de la fantasy atypique. Et pourtant… Naomi Novik n’offre rien de nouveau sous le soleil ; elle n’offre d’ailleurs pas grand-chose. Tout commence avec Agnieszka, adolescente de seize ans dont le... Lire la Suite →

Bilan de l’été 2018

Après quelques mois à chômer, la Fille qui n’aimait rien est revenue juger les vilains auteurs, pour le plaisir malsain des lecteurs qui se repaissent du malheur des autres. Les lectures de l’été ont débuté avec un tombereau de niaiseries dégoulinantes : Tous les oiseaux du ciel de Charlie Jane Anders. Dire de ce livre qu’il est... Lire la Suite →

Tous les oiseaux du fiel

C'est la rentrée! Ah bon? Ah oui. Merde. Tous les oiseaux du ciel nous vient de la rédactrice du site io9 consacré à la science et à la science-fiction : Charlie Jane Anders. Ce n’est pas sa première incursion dans le domaine de la littérature puisqu’est paru en 2005 Choir Boy, une fiction abordant les questions de... Lire la Suite →

La Cinquième saison

Encore une fois, le lobby d’afrodescendants LGBTQ américain a joué de toute son influence pour promouvoir l’un des leurs. N. K. Jemisin a donc obtenu le prix du meilleur roman à deux reprises en 2016 pour La Cinquième Saison, le premier tome de sa nouvelle trilogie Les livres de la terre fracturée, mais aussi en... Lire la Suite →

Haut les mains, peau de lapin, la maitresse en maillot de bain.

Parce que c'était les vacances. Parce que la littérature est aussi faite pour rire. Parce que Londres, les sorciers et un terrible crime...   Les rivières de Londres mélangent les genres : fantastique et polar, principalement. Il est difficile de ne pas penser au Neverwhere de Neil Gaiman. Je ne suis pas particulièrement adepte de Gaiman... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :