Glorieux Prix de la Rage

En quête de gloire et de reconnaissance, La Fille qui n’aimait rien propose de lancer un énième prix littéraire : Le Glorieux Prix de la Rage, afin de recevoir des livres gratuits, d’être invitée au restaurant et courtisée par l’élite culturelle de ce pays. Est éligible au Glorieux Prix de la Rage tout livre publié dans... Lire la suite →

Marx, la poupée et son psy

J’ai cédé à la hype. Je m’étais mise en tête que le premier roman de Maryam Madjidi serait une version sans dessin de Persepolis (Marjane Satrapi, L'Association, 2007). Erreur fatale. Dans la réalité vraie, le ton se rapproche plutôt de L’Arabe du futur (Riad Sattouf, Allard Editions, 2014).  Marx et la poupée est une autobiographie romancée... Lire la suite →

Le contorsionniste : la souplesse au carré

J’avais repéré Le Contorsionniste au moment de sa sortie. Il bénéficiait d’un bon pitch. Il faut se méfier des livres « à idée », au singulier. Neil Gaiman en est un expert.  Le Contorsionniste nous raconte l’histoire d’un homme aux identités multiples. Le narrateur suite à une overdose est hospitalisé. Il doit suivre un entretien d’évaluation qui... Lire la suite →

L comme lourdeur

Le nouvel Attila s’est fendu d’un SP à l’adresse de la salle 101. Enthousiasmée, je me suis empressée de détourner cet objet. J’en fus pour mes frais. L titre simple et sobre est un policier. Cela commence très mal avec l’introduction d’un des narrateurs principaux. Cet homme s’adresse à vous comme le dernier des goujats. D’ailleurs,... Lire la suite →

I had a dream…

Parce que cela avait l'air trop cool. À la rentrée 2014, il n’y a presque pas si longtemps, les éditions Attila ont remis sur le devant de la scène une obscure nouvelle Autrichienne de 1926 écrits par Arthur Schnitlzer. Pour attirer un peu le chaland, les éditions Attila n’oublient pas de préciser en quatrième de couverture... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :