Vagabondes : Qu’as-tu fait des jours enfuis? De ta jeunesse et de toi-même?

En 2015, les éditions de l’Arachnéen publiaient Vagabondes, les écoles de préservation pour jeunes filles. Cette publication porte sur le traitement subi par les femmes mineures placées par la justice. Elle n’est pas sans nous rappeler La Révolte des enfants des Vermiraux publiés l’Œil d’Or en 2011.  L’Œil d’or est une maison d’édition dont nous... Lire la suite →

La main gauche de la nuit / La main droite du jour

Quand on aime la science-fiction avoir lu Ursula Le Guin est impératif. Pourtant, ce n’est pas l’auteur vers lequel on se tourne le plus facilement. Ses œuvres sont connues pour un style âpre et pour leurs thèmes politiques, à l’exception du Cycle de Terremer, mais il s’agit de fantasy, ce qui n’a véritablement rien à... Lire la suite →

De la Sécurité sociales

Je ne voulais pas aller voir La Sociale, qui sentait bon la morale sociale-démocrate du Monde diplomatique. Cette gauche qui ronchonne tranquillement et moralise calmement. Je me souviens des Nouveaux chiens de garde (2012), une redite proprette de Fin de concession de Pierre Carles (2007). Comme disent certains : tant qu’on accumule les raisons de se... Lire la suite →

Du début de la fin

Longtemps, j’ai tourné autour de ce livre, au moins quelques mois. Les vacances semblaient le moment idéal pour s’attaquer à ce pavé. Trop jeunes pour mourir traite des anarchistes juste avant la Seconde Guerre mondiale. Cela semble venir à point nommé juste après les Ecrits libertaires de Joseph Déjacques. Davranche divise son essai en court... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :